Le bon allemand, l'allemand des poètes et des penseurs, est-il en train de dépérir lentement mais sûrement?